//-->

Le Queyras compte huit communes : Arvieux, Aiguilles en Queyras, Arvieux, Ceillac,
Château-Ville-Vieille, Molines en Queyras, Ristolas et Saint-Véran.

     
Blason Arvieux en QueyrasArvieux
 
 
Blason Aiguilles en QueyrasAiguilles en Queyras
   
     
         
 
Blason Abriès, QueyrasAbriès
     
 
Blason de Ceillac, QueyrasCeillac
 
       
 
Blason de Château Ville Vieille en QueyrasChâteau-Ville-Vieille
     
   
Blason de Molines en QueyrasMolines en Queyras
 
     
         
     
Blason de RistolasRistolas
 
Blason de Saint-Véran Saint-Véran
   
       

Quelques
orchidées du
Queyras

drapeau italien

Plus de 100 espèces d'orchidées en France

   Alors que les orchidées tropicales arborent de grandes fleurs et poussent souvent accrochées aux arbres, les orchidées d'Europe sont moins voyantes : elles sont terrestres et souvent très modestes avec parfois des fleurs verdâtres qui les rendent difficiles à voir. Mais elles sont toujours très belles, faisant preuve d'une imagination sans pareil dans les formes et dans les couleurs.
A bien y regarder leurs points communs sont assez faciles à identifier : des fleurs souvent en épis allongés comme dans les orchis et les gymnadenias (orchis moucheron), ou compacts comme dans les nigritelles (orchis vanille ) et l'orchis globuleux. Ces fleurs où l'on dénombre facilement 6 pièces florales (3 pétales et 3 sépales) ont la particularité d'offrir une symétrie suivant un axe vertical. Un des pétales, le labelle est particulièrement développé - celui du sabot de vénus est un cas extrême -  et prend des formes très diverses. Chez les orchis (orchis brûlé ou orchis militaire par exemple) les sépales sont réunis pour former un "casque" très caractéristique. Chez les dactylorhizas comme l'orchis sureau, l'orchis de Fuchs, l'orchis de mai ou l'orchis incarnat, ce "casque" est plus ouvert et fait penser à celui d'Astérix. Le labelle est le plus souvent placé sous la fleur sauf chez la nigritelle (orchis vanille) et l'épipogon où il est au-dessus.
Les orchidées ont conquis tous les milieux y compris le sous-sol (on trouve en Australie une orchidée qui pousse et fleurit sous la terre), à l'exception du milieu aquatique. Certaines d'entre elles comme la néottie nid d'oiseau et l'épipogon, ont pris le parti de vivre comme les champignons sur les matières végétales en décomposition. De ce fait la chlorophylle et les feuilles leur étant devenues inutiles, elles ont cessé d'en fabriquer.
Dans le parc naturel du Queyras entièrement situé au dessus de 1 000 m, les orchidées que l'on trouve ont dû s'adapter aux conditions climatiques très rudes qui règnent en montagne. Le record est détenu par la nigritelle que l'on rencontre jusqu'à 2 500 m. Certaines comme le sabot de Vénus, sont devenues très rares, victimes d'une cueillette excessive. Mais c'est surtout les pratiques culturales avec le drainage des zones humides et l'utilisation d'engrais chimiques et de fongicides qui les ont fait régresser jusqu'à les faire disparaître de certaines régions. En effet, pour se développer, l'embryon de l'orchidée a besoin d'un champignon qui le nourrit. La disparition du champignon entraîne la disparition de l'orchidée.
Mais d'autres orchidées sont rares pour des raisons différentes. Ainsi l'épipogon qui a la particularité de n'avoir pas de feuille, ne se montre que lorsque les conditions météorologiques lui conviennent. Il peut ainsi passer plusieurs années sans paraître et a été surnommé de ce fait le "farfadet des bois"

On a classé ici les orchidées selon leur habitat, mais cette distinction est inévitablement arbitraire, certaines espèces s'étant adaptées à diverses formes d'habitat.

Les orchidées des prairies

Orchis ustulata, Orchis mignon ou Orchis brûlé, une orchidée du Queyras
Orchis brûlé
Platanthera bifolia ou Orchis à deux feuilles, une orchidée du Queyras
Orchis à deux feuilles
Dactylorhiza sambucina
Orchis sureau
Orchis mascula
Orchis mâle
Orchis miltaris
Orchis militaire

Les orchidées des lieux humides

Dactylorhiza fuchsii ou Orchis de Fuchs, une orchidée du Queyras
Orchis de Fuchs
Epipactis palustris
Epipactis des mairais
Listera ovata
Listère ovale
Dactylorhiza majalis ou orchis de mai, une orchidée du Queyras
Orchis de mai
Dactylorhiza incarnata ou orchis incarnat, une orchidée du Queyras
Orchis incarnat

Les orchidées des alpages

Coeloglossum viride
Orchis grenouille
Leuchorchis albida ou orchis blanchâtre, une orchidée du Queyras
Orchis blanchâtre
Nigritella corneliana ou orchis vanille ou petite main du diable
Orchis vanille
Traunsteinera globosa ou orchis globuleux, une orchidée du Queyras
Orchis globuleux
Gymnadenia conopsea ou orchis moucheron, une orchidée du Queyras
Orchis moucheron

Les orchidées des sous-bois

Cephalanthera ensifolia
Céphalanthère à feuilles de sabre
Cypripedium calceolus
Sabot de Vénus
 
Néottie nid d'oiseau
 
Goodyère rampante
 
Corallorhiza bifida
Racine de corail
 
 

Les orchidées des lieux secs

Cephalanthera rubra
Céphalanthère rouge
 
Epipactis atrorubens
Epipactis brun rouge
 
Orchis spitzelli
Orchis de Spitzel
 
Cephalantheria damasonium ou céphalanthère de Damas, une orchidée du Queyras
Céphalanthère de Damas
 
   
Haut de page  
  Logo AQLM  
AQLM : Association des loueurs de meublés du Queyras