Vous êtes ici

Quelques cols du Queyras (Hautes Alpes)

A ne pas manquer : le 29 juillet 2017, arrivée de la 23e étape du Tour de France au col d'Izoard côté Arvieux.

 

 

 

22 cols, 22 destinations pour vos randonnées dans le Queyras

Sous le col d'Izoard

 

Et si on se faisait un col ?

Un col, point bas entre deux monts, est toujours un endroit privilégié. C'est par lui que passent les vents bloqués par les montagnes voisines et il est le premier à en recevoir les précipitations. Si son relief est assez doux, il abritera une végétation plus abondante et la flore de ses prairies sera particulièrement riche.
Un col est aussi un passage d'une vallée à l'autre et c'est tout naturellement qu'on y trouve les chemins et voies de communication. Les cols du Queyras sont particulièrement nombreux. Mais ils ont la particularité d'être très élevés et seulement deux d'entre eux, le col d'Izoard (2361 m) et le col Agnel (2744 m), le plus haut de France après le col de l'Iseran, sont des cols routiers faisant communiquer le Queyras avec les Hautes Alpes et l'Italie.
Un col est un but de promenade privilégié pour qui a envie de voir "ce qu'il y a de l'autre côté". Cols donnnant sur le Briançonnais, sur l'Italie, sur l'Ubaye, ou cols intérieurs permettant de passer d'une vallée du Queyras à l'autre, on trouvera ici quelques uns d'entre eux. Puissent ces quelques vues être une aide pour le choix d'une promenade et donner l'envie de découvrir tel col encore inconnu.

 

 

Cols sur le Briançonnais (Hautes Alpes)

 

Col du Lauzon (2576 m) à Arvieux

La montée au col du Lauzon (Arvieux) dans une ambiance bucolique

 

 

 

On atteint le col du Lauzon à partir du hameau du Coin à Arvieux. Après une montée bucolique on arrive au lac du Lauzon, souvent à sec en fin d'été et de là, au col de même nom, par un sentier dans la pierraille. Du col on peut redescendre par les lacs de Néal et Clapeyto ou bien sur la vallée de la Durance dans les Hautes Alpes.

 

 

 

 

 

Col des Ayes (2477 m) à Arvieux

L'Echaillon (Arvieux) vu depuis le col des Ayes. En face la montagne de Jamberoute.

 

 

 

Le col des Ayes situé sur le GR 5 fait communiquer la vallée d'Arvieux et la vallée de la Durance dans les Hautes Alpes. Il permet un accès aisé au Villar-Saint-Pancrace par les chalets des Ayes. Avant la diffusion de l'automobile, les gens de Brunissard allaient faire leurs courses à Briançon en empruntant le col des Ayes et revenaient, chargés, le soir même. Une époque bien révolue...

 

 

 

 

Col des Ourdeis (2420 m) à Arvieux

Le col des Ourdeis à Arvieux en Queyras (Hautes-Alpes) vu depuis la cabane de Fontouse. A droite, Clot la Cime. Dans le creux du col, le Briançonnais

 

 

 

Le col des Ourdeis fait communiquer la vallée d'Arvieux au niveau de Pra Premier et la vallée du Laus dans le Briançonnais (Hautes Alpes), au dessus des chalets d'Izoard. Plus élevé et moins large que le col d'Izoard, il n'est fréquenté que par les randonneurs audacieux, la casse côté Queyras étant longue et raide.

 

 

 

 

Col d'Izoard (2361 m) à Arvieux

Le col d'Izoard côté Briançon (Hautes Alpes)

 

 

 

Le col d'Izoard, entre Clot la Cîme et Côte-Belle, particulièrement apprécié des cyclistes, met en communication le Queyras et le Briançonnais dans les Hautes Alpes. Très fréquenté l'été, il est fermé de novembre à mai. L'hiver son accés sud, depuis Arvieux, est transformé en piste de ski de fond

Le Tour de France est passé la dernière fois au col d'Izoard en venant de Briançon le samedi 19 juillet 2014.

La 18e étape du Tour 2017  s'achèvera le Jeudi 20 Juillet au col d'Izoard.

 

 

 

Col des Portes (2916 m) à Château-Ville-Vieille

Ce col est aisément accessible depuis le col d'Izoard par le sentier qui conduit au pic de Rochebrune. Côté Queyras on l'atteint depuis le lac de Souliers. Il faut franchir une longue casse de pierrailles qui recouvrent pieds et chevilles à chaque pas. Plus facile à descendre qu'à monter.

 

 

Col de Péas (2629 m) à Château-Ville-Vieille

Col de Péas à Arvieux entre Queyras et Briançonnais

 

 

 

Le col de Péas au pied du Pic de Rochebrune permet de passer du vallon de Souliers (Château-Ville-Vieille) dans le Queyras au vallon de Cervières dans le Briançonnais (Hautes Alpes). C'est de ce col que Catinat, à la tête de ses troupes, est descendu en 1692 pour dégager Fort Queyras assiégé par un détachement du Duc de Savoie. A proximité du col les vestiges de la mine d'amiante méritent la visite

 

 

 

 

 

Cols sur l'Italie

 

Col des Thures (2797 m) à Abriès

Col des Thures à Abriès (Queyras)

 

 

 

Le col des Thures est un de ceux qu'ont emprunté les protestants d'Abriès qui, lors de la révocation de l'Edit de Nantes en 1685, ont choisi de s'exiler par fidélité à leur foi. L'un d'entre eux, à Wurmberg, en Allemagne, a gravé sur sa cheminée une inscription que l'on peut voir encore : "Col des Thures".

 

 

 

Col St Martin (2657 m) à Abriès

Nebbia au col Saint-Martin à Abriès

 

 

 

C'est par le col Saint-Martin et par son voisin le col des Thures, que se sont échappés les protestants de Molines après la révocation de l'Edit de Nantes en 1685 par Louis XIV. On l'atteint depuis le Roux d'Abriès (1735 m) en empruntant à la Montette le vallon qui part vers l'est.

 

 

 

 

Col du Bouchet (2626 m) à Abriès

Borne frontière du col du Bouchet à Abriès (Hautes-Alpes) avec la croix de Savoie

 

 

 

Le sol du col du Bouchet à Abriès est constitué de schistes lustrés qu'on peut observer sur son versant sud. Du côté du Bric Bouchet ces schistes sont surmontés par des calcaires plus anciens, donc normalement situés en dessous. La tectonique, en redressant schistes et calcaires à la verticale, ainsi que l'érosion ont inversé l'étagement des couches géologiques.

 

 

 

 

Col de Malaure (2536 m) à Abriès

Le col de Malaure, à en croire son nom, est le col du "mauvais vent". Comme ses voisins d'Abriès, le col du Bouchet et le col de Valpreyvere, il est souvent envahi par la "nebbia", ces nuages qui montent de la plaine du Pô et s'arrêtent à la frontière avec l'Italie. Il a été proposé pour le franchissement des Alpes par Hannibal en remplacement du col de la Traversette, à Ristolas, jugé trop élevé.

 

 

Col Lacroix (2299 m) à Ristolas

Rhododendrons au col Lacroix (Ristolas)

 

 

 

Le col Lacroix fait communiquer la vallée du Guil au niveau de l'Echalp de Ristolas et le val Pellice en Italie. Les flancs du vallon qui y conduit sont tapissés de rhododendrons. Le col Lacroix, relativement bas, a permis de tous temps les relations commerciales entre le Queyras et les vallées vaudoises du Piémont. Mais les marchands n'ont pas été les seuls à l'emprunter ; les soldats, les voleurs de bétail, les partisans en quête de coup de main, en ont fait autant. On y voit encore les restes du refuge Napoléon construit à la fin du XIXe siècle et détruit pendant la dernière guerre.

 

 

 

Col de la Traversette (2947 m) à Ristolas

Le col de la Traversette à Ristolas doit sa célébrité au tunnel construit au XVe siècle, sous Louis XI, à la cote 2900 pour sécuriser la route du sel entre l'étang de Berre et l'Italie. Ce tunnel permettait d'éviter les terres du comte de Savoie qui contrôlait le col du Mont Cenis.
A noter que ce col a été proposé pour le franchissement des Alpes par Hannibal et ses éléphants.

 

Col Agnel (2744 m) a molines

Le col Agnel (Molines-en-Queyras) dominé par le Pain de Sucre

 

 

 

Le col Agnel à Molines fait communiquer le Queyras et le Val Varaita en Italie. Il est flanqué du Pain de Sucre (3208 m) et de la Punta dell'Alp (3033 m). C'est le deuxième col routier français par l'altitude, après le col de l'Iseran. La route qui l'emprunte a été construite en 1970. Le refuge Napoléon construit au XIXe siècle pour accueillir les voyageurs a disparu, emporté par une avalanche. Le Tour de France a franchi le col Agnel en venant d'Italie pour la première fois en 2008.

 

 

 

 

Col de Saint-Véran (2844 m) à Saint-Véran 

Le col Agnel (Molines-en-Queyras) dominé par le Pain de Sucre

 

 

 

Le col de Saint-Véran nommé aussi col de la Cavale, fait communiquer la Vallée de l'Aigue Blanche au val Varaita en Italie. Il permet une jolie vue sur le versant italien les jours sans nebbia, ces nuages qui montent de la vallée du Pô et s'arrêtent à la frontière. Du col on peut atteindre le sommet du Pic de Caramantran (3025 m)

 

 

 

 

 

Col de Longet (2650 m) à Saint-Véran

Le col de Longet à Saint-Véran est le dernier col vers le sud entre le Queyras et l'Italie.

 

 

 

 

Le col de Longet à Saint-Véran est le dernier col vers le sud entre le Queyras et l'Italie. 

 

 

 

 

 

 

Cols sur l'Ubaye (Alpes de Haute Provence)

 

 

Col de la Noire (2955 m) à Saint-Véran

Le col de la Noire, entre Saint-Véran (Queyras) et l'Ubaye (Alpes de Haute Provence), est le col situé le plus à l'est. Il permet d'accéder au lac de la Noire (2887 m) depuis Saint-Véran. L'alternance des roches vertes et rouges est du plus bel effet.

 

 

Col des Ugousses (2988 m) à Ceillac

Au col des Ugousses (Ceillac)

 

 

 

 

Le col des Ugousses entre le Péouvou et Roche Noire est un des nombreux cols entre la vallée du Cristillan et l'Ubaye (Alpes de Haute Provence). On y accède depuis Ceillac par le vallon de Clausis. Au lac de Clausis on prend la trouée à gauche.

 

 

 

 

 

Col Albert (2844 m) à Ceillac

 

 

 

 

Le col Albert, un des nombreux cols entre le Queyras et l'Ubaye dans les Alpes de Haute Provence, est situé entre la Tête du Rissace (ou le Longet) (2969 m) et le Rocher de l'Essassa . On y parvient, à partir de Ceillac, en remontant le vallon d'Albert.

 

 

 

 

Col Girardin (2699 m) à Ceillac

Col Girardin entre Ceillac et l'Ubaye : vu sur la tête de Girardin

 

 

 

De tous les cols permettant de passer du Queyras dans l'Ubaye (Alpes de Haute Provence), le col Girardin, le plus bas, permet le franchissement le plus aisé. C'est d'aileurs ce col qu'emprunte le GR 5 venant du Mercantour et se dirigeant sur Briançon. La vue sur l'Ubaye, du col, ou de la Tête Giradin toute proche, est grandiose.

 

 

 

 

 

Col Garnier (2279 m) à Arvieux

Depuis le Col Garnier entre Arvieux et le Guillestrois ; vue sur le Queyras

 

 

 

Le col Garnier permet de passer du Queyras au Guillestrois dans les Hautes Alpes. Du fait de son altitude modérée et de son accès facile depuis Arvieux, il a été très utilisé à une époque où le passage par la Combe et les Gorges du Guil était délicat (éboulements, ponts emportés par les crues etc.)

 

 

 

 

 

 

 

Cols intervallées

Col de Chamoussière (2884 m) à Molines - Saint-Véran

Au col de Chamoussière à Molines-en-Queyras

 

 

Le col de Chamoussière permet de passer de la vallée de l'Aigue Agnel (Molines) à celle de l'Aigue Blanche (Saint-Véran). On l'emprunte quand on fait le tour du Queyras par le GR 58 (voir la carte interactive).

 

 

 

 

 

Col des Estronques (2519 m) à Ceillac - Saint-Véran

La vue au col des Estronques entre Ceillac et Saint-Véran. Dans le bas la vallée de Ceillac.

Pour aller à pied de Ceillac et Saint-Véran, le plus simple est sans doute de suivre le GR 58 qui passe par le col des Estronques. Belle balade qu'on peut agrémenter en passant par le col de Bramousse et le col Fromage si elle paraît trop courte.

 

Col des Prés Fromage (2146 m) à Molines

Au col des Prés Fromage (Château-Vile-Vieille), la vue sur les lointains n'a pas son égal.

 

 

 

Ce col qui permet de passer de Molines à Ceillac est à la fois un plantureux pâturage et un superbe belvédère sur l'ensemble du Queyras. Il permet d'accéder à cet autre belvédère (table d'orienation) qu'est le Sommet Bûcher (2254 m).

 

 

 

 

 

Col Fromage (2301 m) à Ceillac

Au col Fromage

 

 

Avant la construction de la route du Guil, les communications entre le Queyras et Guillestre et plus loin les Hautes Alpes se faisaient depuis Molines, par le col Fromage et Ceillac. C'est par là que se sont échappés les hommes du Duc de Savoie qui assiégeaient Fort Queyras, lorsque Catinat est descendu du col de Péas à la tête de ses soldats. Du col on aperçoit le poste optique au sommet de la crête des Chambrettes.

 

 

 

 

 

Col de la Croix du Signal (2364 m) à Ceillac

Vue sur Ceillac depuis le col de la Croix du Signal

 

 

 

 

Depuis Ceillac, montée raide par le ravin de Lourette. 

 

 

 

 

 

Col de Bramousse (2251 m) entre Ceillac et Guillestre

Col de Bramousse entre Ceillac et Guillestre : vue sur la vallée du Guil. Au fond la crête de Croseras au dessus de Furfande

Le col de Bramousse est bien connu des adeptes du GR 58 - Tour du Queyras qui, venant de Ceillac, se proposent de franchir le Guil avant de monter aux chalets de Furfande.

 

 

Pas du Curé (2783 m) entre Ceillac... et Ceillac

Une belle pelouse vers le Pas du Curé à Ceillac

 

 

 

Partant de Ceillac (1633 m), pour aller au Pas du Curé situé entre la pointe de la Saume et la crête de la Font Sancte, il faut d'abord se rendre au lac Miroir. De là on prend vers l'ouest à travers une jolie forêt de mélèzes puis la pelouse alpine. Jusque là tout va bien. C'est vers la fin que les choses se gâtent : pente raide, éboulis, pierres qui roulent sous les pieds... Néanmoins le paysage au col vaut tous les efforts. La descente peut se faire par cet affluent rive gauche du Cristillan qui permet de retrouver la route de Ceillac.

 

 

 

 

 

Col de Furfande (2503 m) à Arvieux

Au col de Furfande à Arvieux

 

 

 

 

On se rend au col de Furfande en 4X4 depuis Arvieux par le vallon du même nom, ou mieux à pied depuis le Queyron ou les Escoyères par le GR 58. Du col on découvre les chalets d'estive, le Pic du Gazon et au delà la vallée de la Duranceet les Hautes Alpes.

 

 

 

 

Col de Fontouse (2286 m) à Arvieux

Vue depuis le col de Fontouse à Arvieux. Au fond Clot la Cîme

 

 

 

Le haut du vallon de Fontouse à Arvieux, fermé par le col du même nom, garde les traces du glacier qui l'a creusé. C'est une succession de replats, terrain de jeux idéal pour les enfants, dont le plus bas, aussi le plus large, est occupé par la cabane de Fontouse. Plus bas encore le torrent a taillé une vallée étroite aux flancs raides le long desquels se faufile le sentier. Enchanteur !

 

 

 

 

 

Col de la Crèche (2284 m) à Château-Ville-Vieille

Le col de la Crèche à Château-Ville-Vieille, un magnifique terrain de jeu. Dans le fond on reconnaît les montagnes qui dominent la vallée d'Arvieux avec notamment la Dent de Ratier.

Le col de la Crèche, entre le vallon de Péas et la vallée du Guil au niveau de Château-Ville-Vieille, est une destination charmante pour un pique-nique en famille. Les courageux pourront monter au pic de l'Agrenier (2793 m). De Meyriès (1700 m) on peut suivre le chemin de terre qui conduit à la bergerie de Péas et de là emprunter le sentier, ou bien suivre le GR58 vers Aiguilles et au niveau de l'oratoire emprunter le sentier qui monte en forêt.

 

 

Col Tronchet (2347 m) à Arvieux - Château-Ville-Vieille

Vue sur Brunissard (Arvieux) depuis le col Tronchet

 

 

 

Le col Tronchet entre Arvieux et Château-Ville-Vieille, sur le GR 58, Tour du Queyras, est accessible depuis le parking de Clot la Plâtrière à Arvieux, aux pieds de Casse Déserte, sur la route du col d'Izoard. Le sentier se développe en traversée et offre de jolies vues sur la Crête des Oules et sur la vallée d'Arvieux. Côté Souliers (Château-Ville-Vieille) la montée dans la forêt est plus raide.

 

 

 

 

 

Col Vieux (2806 m) à Molines - Ristolas

Au col Vieux entre Molines-en-Queyras et Ristolas

 

 

 

Le col Vieux permet de passer du col Agnel, dans la vallée de l'Aigue à Molines, au vallon de Bouchouse qui descend sur Ristolas. Il permet l'accès aux lacs de l'Eychassier, aux lacs Foréant et Egorgéou, et au lac d'Asti. Du col la vue est magnifique sur le Pain de Sucre, la Crête de la Taillante et de nombreux autres sommets.

Galerie photos