Vous êtes ici

Maison du costume à Abriès

Une coiffe d'Abriès

 

Elles étaient trois amies, Véronique, Mireille et Gisèle. Elles dansaient avec les "Gounellouns"(1) et les jours de représentation elles mettaient le costume queyrassin que portaient encore leurs grand-mèrse quand elles étaient enfants. La pause n'est-elle pas un moment rêvé pour parler chiffons entre amies ? Tout d'abord ce qui frappe c'est les points communs, la robe noire, la coiffe, le tablier, le châle. Mais bien vite on est sensible aux différences. La coiffe peut être blanche, noire  ou de couleur, cela a-t-il une signification ? La coiffe blanche pour les jeunes filles, noire pour les veuves ? Peut-être. On l'entend dire parfois. Mais il y a cette grand-mère de Saint-Véran dont la coiffe est blanche et pourtant elle est veuve... Les coiffes des villages sont différentes mais quand une femme de Molines se mariait à Arvieux gardait-elle sa coiffe ou adoptait-elle celle de son village d'adoption ?

(1) La gounelle en patois du Queyras est la robe. Le gounelloun est le jupon. C'est le nom adopté par un groupe de danse traditionnelle créé il y a 30 ans.

 

 

Une scène de la vie quotidienne

 

Manifestement il faut approfondir, essayer de comprendre. Alors les trois amies en parlent autour d'elles, interrogent les anciens, scrutent les photos d'antan, celles qui sont en noir et blanc et qui renseignent si peu sur les couleurs. Au village les gens sont intéressés. Ils ressortent du fond des armoires où on les avait presque oubliés, des vêtements, des étoffes, des outils, bref de ces vieilleries qui n'ont pas de valeur pour les béotiens, mais qui sont des trésors pour des passionnées comme nos trois amies. Et ils les leur prêtent et souvent les leur donnent.

 

 

 

 

Un visiteur affectueux

 

 

 

Simultanément elles entreprennent des recherches dans les musées d'arts populaires, dans les ouvrages spécialisés, pour comprendre et apprendre. Prenant des vêtements anciens pour modèle, elles confectionnent des patrons et sont bientôt capables de faire des coiffes et broder des châles pour les amies des Gounellouns qui n'en avaient pas. Ces traces quasiment imperceptibles ne disent-elles pas que ce tablier était plissé ? La reproduction de la dentelle sur cette coiffe pose-t-elle problème ? Qu'à cela ne tienne, elles apprennent la dentelle. Avec l'aide du voisin menuisier elles s'équipent de tambours dont elles ont déniché les plans, et un passionné de la dentelle du Queyras leur refait des cartons à partir de coiffes anciennes.

 

 

 

 

 

Préparation pour la nuit

 

Toutes ces richesses c'est bien, mais les partager, c'est mieux. Alors avec d'autres amies qui depuis se sont jointes à elles(2) et avec le concours de la mairie d'Abriès qui a mis quelques pièces voûtées à leur disposition, elles ouvrent la Maison du Costume. Que va-t-on exposer et de quelle façon ? Le choix est difficile et les discussions sont vives, mais la volonté d'aboutir est telle que tous les obstacles sont surmontés.

(2) En mai 2000 elles ont créé l'association "Le costume d'autrefois" qui compte aujourd'hui une cinquantaine de membres.

 

 

 

 Quel pouvait bien être l'usage de tous ces outils ?

 

 

 

Au visiteur curieux elles donnent les explications avec chaleur. Elles ont déjà beaucoup progressé mais une réponse apportée à une question suscite tant de nouvelles interrogations ; elles risqueraient d'être épuisées avant que leur sujet ne le soit, mais elles sont infatigables et leur enthousiasme n'est pas près de faiblir.

Aussi applaudissez leur effort et allez visiter la Maison du Costume, votre seule présence leur sera déjà un encouragement.

 

 

 

 

 

Musée de l'école de Brunissard (Arvieux)

 

La vie d'autrefois dans le Queyras

Le costume d'autrefois vous a intéressé et vous désirez en savoir plus sur la vie d'autrefois dans ce coin des Hautes Alpes et sur l'école d'autrefois ?

 Allez voir le musée du Soum à Saint-Véran (Hautes Alpes) et le Musée de l'école à Brunissard (Arvieux). Vous ne serez pas déçu.

 

 

L'ancienne mine de cuivre de Saint Véran, véritable musée en plein air

 

 

A découvrir aussi à Saint-Véran et Ristolas

A voir aussi :

  • l'ancienne mine de cuivre de Saint-Véran, véritable musée en plein air unique dans les Hautes Alpes.
  • l'Arche des Cîmes à Ristolas, le musée de la faune et de la flore proposé par le Parc Naturel Régional du Queyras qui présente les animaux diurnes et nocturnes des Hautes Alpes

Galerie photos